Historique

La région administrative de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine est le berceau de l’éolien au Québec. Depuis le premier parc de Cap-Chat, la Gaspésie cherche des moyens pour augmenter ses retombées économiques et faire de l’éolien une filière industrielle. Les contrats de gré à gré et les appels d’offres ont permis l’implantation de plusieurs usines, la diversification de certaines entreprises et le développement d’expertise-conseil.

Les parcs en cours d’opération et en projet ont cependant laissé bien peu de retombées dans la communauté d’accueil et dans les communautés qui n’ont pas d’usine sur leur territoire. Les appels d’offres éoliens communautaires d’Hydro-Québec Distribution constituent donc une excellente opportunité d’apporter des revenus pour l’ensemble des MRC de la région.

Considérant le principe des appels d'offres, ceux-ci ont pour effet de mettre l’ensemble des municipalités et des MRC en compétition. De plus, les petites municipalités et/ou MRC peuvent difficilement répondre aux attentes de capitalisation des promoteurs privés pour atteindre une capitalisation équivalente au contrôle effectif. C’est principalement ces contraintes qui ont amené les MRC de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine à former la RÉGIE en juillet 2010. Le regroupement permet de multiples avantages, par exemple :

  • Faire profiter la ressource éolienne commune (le vent) à l’ensemble des municipalités de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine;
  • Permettre à toutes les MRC sur le territoire de bénéficier des revenus;
  • Augmenter le pouvoir de négociation des MRC avec les promoteurs éoliens sur le territoire;
  • Éviter la compétition à l’intérieur d’une même région administrative et renverser cette tendance en créant un grand mouvement de concertation;
  • Augmenter les chances de succès en déposant plusieurs projets et ainsi espérer avoir des projets dans les MRC possédant un fort potentiel de vent.

Une RÉGIE intermunicipale :

  • est bien connue du monde municipal et possède pratiquement les mêmes droits;
  • permet des économies fiscales;
  • permet une gestion du fonctionnement interne avec les organismes municipaux en place;
  • est reconnue par Hydro-Québec Distribution;
  • est reconnue par l’ensemble des promoteurs éoliens avec qui les partenariats seront possibles.

Chacune des MRC délègue maintenant deux (2) représentants qui siègent au conseil d’administration de cette RÉGIE.

N.B.  Vous pouvez consulter l’entente relative à la constitution de la RÉGIE intermunicipale Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine de l’énergie à l’annexe 1 pour plus de détails.